La salle de conférence des archives nationales a servi de cadre ce jeudi 21 mars 2019 pour la diffusion des résultats et des leçons apprises du projet ADOLEAD mais aussi pour marquer officiellement la fin de la phase pilote du projet ADOLEAD, devant une centaine de participant composé des partenaires et des bénéficiaires du projet.

DSC_0126Dix-huit mois après le lancement officiel, les espoirs mis sur le projet ADOLEAD s’avère payants aux vus des résultats présentés par le chargé de projet et les bénéficiaires au cours de cette conférence. Les mots du Promoteur National (PN) de Génération Butterfly, Lassina SANFO, ont marqué le début de la cérémonie. Il a tenu à remercier tous les partenaires du projet pour leur implication dans la réalisation des activités et dans l’atteinte des résultats qui ont été présentés à travers un film documentaire de quatorze minute projeté dans la salle après le discours du PN.

Les activités réalisées dans le cadre du projet sont entre autres, trente-six ateliers de formation sur neuf thèmes ; quatre initiatives citoyennes mises en œuvre par les élèves des établissements partenaire ; des clubs de promotion au nombre de quatre ont ainsi été créés ; des microprogrammes et même des émissions radios ; un camp de citoyenneté de trois jours regroupant près de cent élève a également été organisé. Toutes ces activités organisées d’octobre 2017 à Mars 2019, ont connu la participation de 303 bénéficiaires direct de moins de 30 ans dont 54 % de fille et 46 % de garçons, et environ 5000 bénéficiaires indirectes. Toutes ces activités ont contribué à la réalisation du même objectif qui l’adoption de comportement civiques et de moyens d’expression pacifique par les élèves des écoles participantes. Aussi ces activités ont contribué à donner des brides de connaissances en entrepreneuriat et d’inspirer quelques élèves bénéficiaires.  A écouter le témoignage des bénéficiaires, nous pensons que les objectifs ont été plus ou moins atteints. Le leadership de certains bénéficiaires à l’image de ILBOUDO Cynthia du lycée municipal BAMBATA a été développé, la notion de responsabilité et d’acte citoyen est devenu le leitmotiv de OUEDRAOGO D. Sergine, élève au Lycée Marien N’GOUABI, voir la jeune fille ou encore la femme comme égale de l’homme est devenu un réflexe chez NIKIEMA Nestor du Lycée Thomas SANKARA. Chez ZANGA Ange Pierre, élève au Groupe scolaire AZIMUT, des ambitions politiques ont été réveillées, notre futur leader, prévoit briguer la magistrature suprême de notre pays.

DSC_0040Fier de cette collaboration certes jeune mais surtout riche et fructueuse, le directeur pays d’Oxfam, Omer KABORE, a félicité tous les conseillers et conseillères d’OXFAM qui ont travaillé pour le succès de ce projet. Il a aussi félicité GB pour son implication et pour la qualité du travail qui a été abattu. Tout en rassurant génération butterfly de l’accompagnement de sa structure pour les initiatives allant dans le sens de la promotion du développement humain, il l’exhorte également à continuer sur cette lancée. Monsieur, HEMA Armand, représentant madame le ministre, marraine de la présente cérémonie, a aussi exprimé toute sa satisfaction et celle de sa hiérarchie pour le travail réalisé dans le cadre du projet. Il a aussi invité le chargé de projet à déposer le plutôt possible le rapport du projet, pour analyse d’éventuel partenariat.

DSC_0086Selon le chargé de projet, Yacouba KABORE, le projet ADOLEAD avait aussi pour objectif de convaincre les décideurs et les partenaires de la pertinence de l’approche parascolaire, et au vu de réceptivité des parties prenantes, il est convaincu de la pertinence de l’approche, même si comme il le dit beaucoup de choses reste à corriger et à améliorer. Une chanson composée et chantée par les bénéficiaires du projet ; la remise des attestations aux écoles partenaires et aux personnes ressources qui ont contribués au succès du projet, ont mis fin à cette conférence de diffusion des résultats et des leçons apprises du projet ADOELAD.

 

Publicités