img-20190102-wa0000Ce vendredi 28 Décembre 2018, l’équipe de coordination du projet ADOLEAD, les points focaux, les membres de Génération Butterfly et les membres des clubs papillon des quatre établissements partenaires ont mis à profit la cinquième rencontre du comité de pilotage du projet ADOLEAD pour réfléchir sur l’avenir des clubs papillon, sur l’organisation d’un probable camp de citoyenneté et aussi pour faire le point des avancées de la dernière phase (plaidoyer) du projet ADOLEAD.

Selon le chargé de projet, la phase de plaidoyer du projet ADOLEAD qui a débutée depuis octobre 2018 se passe bien. À la date de ce 28 décembre, ce sont quatre rencontres de présentation du projet qui ont eu lieu avec des responsables des établissements secondaires, autres que les écoles déjà partenaires. Une émission radio à la radio des écoles a permis de présenter l’approche participative développée par Génération Butterfly. D’autres activités dans le cadre du plaidoyer sont prévues se tenir courant janvier 2019.

dsc_0032Avant la fin de la phase de plaidoyer et du projet ADOLEAD, des réflexions sont déjà engagées pour mieux organiser le prochain camp de citoyenneté. Pour ce faire les participant-e-s à cet atelier de réflexion ont été invité-e-s à faire un bilan du précèdent camp qui s’est déroulée du 26 au 29 juillet 2018 au collège notre dame de Kologh Naaba. De ce qui ressort des souvenirs des participant-e-s, ce fut un camp de citoyenneté riche en bons souvenirs et surtout de connaissances. Les témoignages des personnes modèles (coach Fatim TOURE, Sandrine NAMA, Issouf ZOUNGRANA, Aboubacar YOUGBARE, madame KABORE) qui ont été invitées lors du camp, ont touché plus d’un campeur. La visite de l’assemblée national et du centre d’incubation BeoogoLab a permis aux campeurs de saisir les réalités de l’hémicycle et d’avoir des ambitions d’entrepreneuriat numérique.dsc_0062

Ensuite, ils ont été divisés en quatre groupes, pour se pencher sur les questions suivantes : Quel thème pour le camp 2019 ? Quelles peuvent être les activités ? Comment mobiliser les ressources et les partenaires ? Quels sont les aspects du précédent camp à améliorer ? Quel type de communication devra être adopté ? À toutes ces interrogations des propositions de réponses ont été faites et tout reste à peaufiner dans les semaines à venir au cours d’une rencontre du comité de coordination.

Publicités