Dans le cadre de l’exécution du volet incubation du PROJET ADOLED,  les animateurs et animatrices de Génération Butterfly étaient samedi 28 avril dernier respectivement au Lycée Thomas SANKARA, au Lycée Marien N’GOUABI, au Lycée Municipal BAMBATA et au groupe scolaire AZIMUT. Une présence qui a été significativement marquée par l’animation de thématiques en rapport avec la conception et la mise en œuvre de la notion de PROJET SOCIAL.DSC_0047

Tout comme dans l’animation des autres modules de la première phase et de cette phase d’incubation, les différents ateliers d’animation sur cette notion de PROJET SOCIAL, ont gardé leur caractère pratique. Pour les animateurs et animatrices de ces différents établissements, la mission était de faire ressortir au cours de leur animation tous les aspects d’un projet social en se focalisant sur l’aspect pratique, c’est-à-dire amener les participants à concevoir leur propre projet.

           Pour se faire, le travail a été subdivisé en de différentes parties. Les animateurs et animatrices sont partis de la définition de la notion de projet social, de l’étude des modèles de réalisation, de la phase de gestion et d’évaluation ainsi que le montage d’un projet social jusqu’ au cycle de vie d’un PROJET SOCIAL avant d’aboutir aux cas pratiques.  Des exercices qui ont consisté à trouver des projets sociaux avec chaque groupe d’élèves et de faire ressortir tous les aspects ci-dessus mentionnés.

          Il ressort donc qu’un projet social est une action individuelle ou collective, menée au profit d’une communauté définie dans un territoire donné afin d’améliorer leur condition de vie dans plusieurs domaines (santé, éducation, emploi…) ». C’est cette définition que les élèves retiendront de la notion de PROJET SOCIAL.  Dans ce travail de conception, les participants/ participantes retiendront par ailleurs, qu’un PROJET SOCIAL, pour qu’il soit opérationnel, doit incorporer six qualités : la pertinence, la cohérence externe et interne, l’efficience, la faisabilité, l’impact, et la durabilité dans l’élaboration.DSC_0059

A l’issue de ces exercices, les participants/ participantes  de chaque établissement ont identifié des projets pertinents dans le domaine social. Un travail qui a été mené au tour de ces questions : quelles sont les objectifs du projet ? Quelles sont les activités à mener ? Comment mobiliser les ressources ?  Et quelles sont les résultats attendus à la fin du projet ? Avant de commencer l’exercice, les animateurs et animatrices ont signalé à chaque groupe que la réponse précise à ces questions constitue la base  fondamentale de la mise en œuvre de leur projet.

Ainsi, les élèves du Lycée Thomas SANKARA (LTS) se sont focalisés sur l’environnement scolaire pour proposer un projet à même  « d’assainir leur cadre scolaire». Les élèves du Lycée Municipal BAMBATA ont élaboré un projet social intitulé : « Sensibilisation sur le code de la route à l’endroit des scolaires ».

Les jours à venir les animateurs et animatrices vont se focaliser sur le dernier thème de l’incubation à savoir le plaidoyer.

Stéphane POODA/ Chargé de Communication Adjoint de Génération Butterfly

 

Publicités